• Le froid revient mais plus fort .....

    Le froid revient mais plus fort .....

     

    ET que faire pour tant de gens qui n'auront pas de toit pour dormir !

    J'en connais qui logent dans l'un des bois de Paris.

    Lorsque je travaillais de nuit dans un quartier proche des grands magasins,

    ma chef et moi, sur notre chemin, en sortant du métro,

    nous en trouvions régulièrement, parfois faisant un brin de causette avec certains

    qui restaient là pendant un certain temps, devant les portes d'une société ou une banque.

    Si l'une de nous passait un peu plus tard qu'à l'ordinaire,

    cela nous faisait plaisir de voir que toute une organisation (disons)

    s'était mise en place autour d'eux, pour services divers,

    et notamment leur apporter une bonne soupe quand il commençait à faire frais.

    J'ai admiré ces gens, qui dans l'ombre, sans qu'on parle d'eux, venaient les uns et les autres,

    apporter une aide différente et complémentaire à ces personnes.

     

    N'empêche qu'il restait le problème de coucher dehors ...

    surtout dès l'automne, alors que dire pendant les nuits d'hiver ?

    Malgré les cartons avec lesquels ils se protégeaient ...

     

    Du fait que nous travaillions dans une radio fm pour une émission de nuit en direct,

    il est arrivé que - voyant de la lumière - des personnes fassent appel à nous,

    et, malgré notre travail, je vous assure que nous faisions tout ce que nous pouvions,

    hélas sans résultat la plupart du temps !

    Je me souviens spécialement d'une nuit où nous avons cherché

    parmi les associations connues et même parmi des plus petites de nos connaissances.

    C'est dur et bien que plusieurs, nous étions très peinées.

    Enfin nous avons trouvé une place dans un hébergement

    (plus nombreux pour les hommes du moins à cette époque),

    mais par chance cette place pouvait accueillir cette dame ;

    seulement elle avait un garçonnet d'une dizaine d'années,

    et il fallait qu'elle accepte que lui, dorme du côté des hommes ! Ce que bien sûr elle n'a pas accepté.

     

    Imaginez notre réaction, appuyant côté de l'association qui acceptait de la loger,

    pour que l'enfant soit acceptée aussi mais rien à faire.

    Finalement, le relai a été pris par un prêtre connu de la radio et qui s'occupait de caritatif .....

    Quelle nuit ! et il y avait les jours suivants .....

    nous n'avons pas su car elle a quitté Paris apparemment le lendemain .....

     

    Le froid revient mais plus fort .....

     

    Ces jours derniers j'ai entendu des journalistes rappeler l'hiver 1954

    et le rôle qu'avait joué l'Abbé PIERRE,

     

    Il s'était passé un élan formidable.

    Je me souviens de petites résidences de maisonnettes bâties sous le nom de "cités de l'abbé Pierre"

    ou encore "cités d'urgence" (simples mais très acceptables)

    qui ont surgi dans différentes villes, et qui ont fait le bonheur de plusieurs familles.

     

     

    La réaction des journalistes qui évoquaient le souvenir de cet appel lors de l'hiver 54

    dire : "Comment en est-on encore là ?"

     

     

    Ils signalent 3000 personnes dormant dans la rue ces soirs ci à PARIS !

     

    Ils sont sans cesse plus nombreux

    malgré que certains ont quand même pu trouver un logement !

    D'autres se retrouvent SDF, suite à des "accidents" de la vie

    dont séparation/divorce, chômage,

    et tout ce que cela entraîne : les enfants que l'on ne peut plus voir,

    éloignement de la famille, des soit disant amis, chagrin, sentiment de honte, d'humiliation ....

    Et s'ils finissent par retrouver un travail, leur salaire ne permet pas de payer un loyer,

    et pas de répondants ...

     

    Problème quasi sans fin ! Terrible !

     

    SANS COMPTER TOUS CEUX QUI SONT INSCRITS

    DEPUIS DES ANNEES SUR LES LISTES d'ATTENTE DE LOGEMENT !

     

    PS. Peut-être aussi que les changements survenus de la société "moderne"

    n'a pas arrangé les choses : Davantage de couples vivent, chacun dans son logement,

    les séparations et divorces.

    Les jeunes s'installaient chez eux (comme on dit) peut être un peu plus tard - certes il y a la co-location qui est une bonne solution je pense.

    Par contre, maintenant plusieurs qui rencontrent de gros problèmes,

    peuvent retourner chez leurs parents, a

    lors qu'il y a quelques années ce n'était pas possible, beaucoup ayant déjà perdu leurs parents,

    ou autres raisons.

    Les grands parents lorsqu'on avait la chance de les avoir, vivaient chez l'un de leurs enfants.

     

    CE PROBLEME POURRA T IL UN JOUR ETRE RESOLU ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « La campagne à Paris ...Un sourire .... en provenance du ... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 24 Février à 22:44

    Ce problème me semble difficile à résoudre en effet

    On fait tout à l'heure actuelle pour concentrer les populations dans des villes immenses et rayer de la carte de l'attractivité les villes moyennes et les campagnes, (suppression des services publics, fermeture des commerces, destruction programmée des transports en commun ..etc) seuls endroits où il reste des espaces de vie et sans doute aussi une autre conception de la vie.

    La misère se concentre donc elle aussi dans ces "mégalopoles", et comme leur habitat n'est pas destiné à des populations pauvres, je ne vois pas comment le problème pourrait se résoudre, malheureusement

      • Samedi 24 Février à 23:20

        Bien d'accord Jean-Marc. Je ne vois pas comment trouver la solution tels que nous sommes partis.

        Pour résoudre bien des problèmes dont celui là, il faudrait que bcp de choses et surtout de façons de voir changent ; le vrai progrès serait un changement de "société" de façon de penser, et que l'on commence par reconnaître le pourquoi du comment ! Je ne peux chaque fois m'empêcher de penser à ces civilisations qui nous ont précédés il y a des centaines et même des milliers d'années, et qui étaient si évoluées selon les travaux des archéologues et historiens, qu'elles sont allées trop loin, faisant du moins pour une partie d'entre eux, des folies, et qui se sont autodétruites. Puis ensuite une autre civilisation est née et a redémarré de façon plus modeste, plus sérieuse.

        Bonne semaine, sans trop de mauvais temps ! si seulement - pour une fois il faudrait souhaiter que la météo se trompe !

        Nicole75

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :