• Un brin d'Histoire d'un personnage type de Paris .... au long des années ....

     

     

    D'abord un brin de littérature d'un grand écrivain

     

    Gavroche, archétype du gamin de Paris

     

    « Paris a un enfant et la forêt a un oiseau ;

    l'oiseau s'appelle le moineau ; l'enfant s'appelle le gamin.

     

    Accouplez ces deux idées qui contiennent,

    l'une toute la fournaise, l'autre toute l'aurore,

    choquez ces étincelles, Paris, l'enfance ;

    il en jaillit un petit être.


    Ce petit être est joyeux. Il ne mange pas tous les jours

    et il va au spectacle, si bon lui semble, tous les soirs.

    Il n'a pas de chemise sur le corps, pas de souliers aux pieds, pas de toit sur la tête ;

    il est comme les mouches du ciel qui n'ont rien de tout cela.

    Il a de sept à treize ans, vit par bandes, bat le pavé, loge en plein air,

    porte un vieux pantalon de son père qui lui descend plus bas que les talons,

    un vieux chapeau de quelque autre père qui lui descend plus bas que les oreilles,

    une seule bretelle en lisière jaune, court, guette, quête, perd le temps,

    culotte des pipes, jure comme un damné, hante les cabarets,

    connaît des voleurs, tutoie des filles, parle argot, chante des chansons obscènes,

    et n'a rien de mauvais dans le cœur.

    C'est qu'il a dans l'âme une perle, l'innocence,

    et les perles ne se dissolvent pas dans la boue.

    Tant que l'homme est enfant, Dieu veut qu'il soit innocent.

     

     

    Si l'on demandait à la grande et énorme ville : Qu'est-ce que c'est que cela ?

    elle répondrait : C'est mon petit. »

     

     

    — Victor Hugo, Les Misérables

    (Tome III. Marius – Livre Premier : Paris étudié dans son atome – Chapitre 1.

     

    Puis quelques années plus tard :

     

     

     

    Et spécialement "attachés" à la butte Montmartre,

     

    Un brin d'Histoire d'un personnage type de Paris .... à travers les années ....

     

    Petit Poulbot (du nom du peintre qui les "a mis à l'honneur")

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                  

     

    « Mon "délice" du Jour de l'An .....Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Mercredi 17 Janvier à 09:37

    bonjour nicole 

    je viens de lire ton article ,j'ai bien aimer 

    je voulais te remercier de tes gentils commentaires 

    lors que ma vanille était malade

    elle se remet doucement 

    je suis trés heureuse de l'avoir de nouveau prés de moi 

    j'aime baucoup la chanson ,un gamin de paris 

    grosse tempéte cette nuit 

    je te fait de gros bisous 

    4
    Lundi 15 Janvier à 20:00

    Quand je lis ton article, je ne peux m'empêcher de penser à mon papa, élevé modestement par sa grand-mère à Montmartre dans les années 40, nul doute qu'il devait connaître à fond les escaliers de la butte! c'était rue Véron...

    Merci ma Nicole de me faire repenser à lui et pour cet article passionnant!

    Gros bisous et douce soirée

    merci  

    3
    Lundi 15 Janvier à 11:34

    Bonjour Nicole,

    Merci pour ce joli et poétique passage de Victor Hugo.

    Bisous et belle journée

    2
    justin
    Dimanche 14 Janvier à 22:49

    Bonsoir, je suis une grande amie de Mary et je trouve votre blog très beau...Très bonne soirée Nathalie 

    1
    Dimanche 14 Janvier à 20:46

    Bonsoir Nicole. Bel article, plein de rêve et de réalisme à la fois

    Je vais de ce pas réécouter "un gamin de paris" avec beaucoup de plaisir

    Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :