• Samedi ...

     

    Samedi matin sensation d'un vide immense ....

    Visite de quelques lieux, temps de prière, puis liberté pour chacun de choisir l'occupation de son temps,

    avant de se retrouver à la tombée de la nuit pour la veillée pascale,

    puis la joie PASCALE, qui débute par la bénédiction du FEU NOUVEAU qui éclaire les ténèbres.

    (en réalité, lors de mon tout premier voyage, dans ces lieux magnifiques,

    je n'étais alors qu'une simple pélerine parmi les autres,

    et notre voyage durait 3 semaines, dont 4 jours de bateau avec escale en Grèce de qq heures ;

    il se situait alors en plein mois d'août !

    bien sûr nous avons vu plus de "choses" bien que lors de mes deux semaines saintes,

    j'ai eu l'occasion de découvrir encore plus de lieux - assez étonnant - mais pourtant vrai.

    Donc pour revenir au dimanche de Pâques,

    on nous avait fait monter sur le toit-terrasse de l'hôtel vers les 3 h du matin,

    au moment où le soleil se levait

    et heure à laquelle les femmes seraient allées pour embaumer le corps de Jésus,

    et auraient trouvé le tombeau vide, et la lourde pierre roulée.)

    De même selon un autre évangile : Pierre et Jean se rendent au tombeau et voient qu'il est vide.

    Jean proclamant la Résurrection de Jésus le premier.

    Bien sûr en nos Pays Occidentaux,

    où le jour se lève plus tard, .....

    on imagine mal du monde, même courageux, allant à l'église à 3 h du matin ....

    mais le principe gardé de la veillée et de l'attente que la nuit soit tombée

    pour allumer le grand feu nouveau auquel sera allumé le cierge pascal.)

     

     

    Samedi ...

     

    mur dit "des Lamentations"

    et qui n'est en fait qu'un mur de soutènement

    du Temple détruit aux alentours de l'année 70 après J.C.

    lieu de prière des Juifs.

    Plein de petits papiers contenant des prières sont glissés entre les pierres.

     

     

     

    Une année nous avions pris pension dans un hôtel à Bethléem,

    ce qui comportait a priori un inconvénient de distance par rapport aux deux autres groupes,

    et en fait, notre chef de groupe, prêtre français, qui avait séjourné une dizaine d'année à

    l'école biblique de Jérusalem, nous racontait dans le "bus" des choses passionnantes,

    d'autant plus qu'il avait séjourné plusieurs années sur place ! e

    t lorsque nous arrivions, même fatigués, le soir à l'hôtel, tout le groupe

    disait "oh ! déjà ! c'est dommage ! c'était si intéressant."

     

     

    C'est aussi au cours de l'un de ces voyages que je me suis intéressée à l'archéologie,

    après avoir vu sur place ce que des archéologues avaient pu trouver,

    et qui concorde sur bien des points avec ce que l'on savait

    mais par ce qu'en disent les Evangiles.

    Et il y avait plusieurs archéologues, à l'époque, qui s'intéressaient à différents lieux.

     

    J'avoue avoir de la peine quand je vois le mur élevé à Bethléem !

     

     

     

     

    « chemin de croix dans les rues de Jérusalem ...PAQUES PESSAH »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :