•  

     

    Il y a longtemps que je n'avais pas vu à notre marché un gentil petit "biquet" cherchant les caresses

    dans sa caisse, pas farouche pour deux sous, son maître près de lui offrant des bonbons aux plantes,

    et interpellant les passants sur la maltraitance animale !

    Il paraît que quasi personne ne s'y intéressait.

    J'ai demandé - après avoir eu "le droit" de le caresser" - si je pouvais photographier ce petit biquet.

    Permission obtenue mais photo difficile à faire

    car Johnny puisque tel est son nom ??? s'intéressait surtout à mon sac, et restait difficilement

    en bonne place pour pouvoir le photographier sans que ce soit flou.

     

    Une rencontre ....

     

    Bien sûr que je suis contre la maltraitance animale !

    comme je l'ai répondu au M. qui me le demandait

    et semblait écoeuré que personne ne s'intéresse à sa question.

    En fait j'ai compris, petit à petit, pourquoi il avait peu de chance d'obtenir l'intérêt des passants,

    occupés à faire leurs courses du dimanche, en plus à heure assez avancée.

    Je suis prête à aider les bonnes causes, mais bien sûr dans la mesure de mes possibilités.

    J'ai promis donc de mettre un mot sur mon blog mais ....

    Je crois que ce brave Monsieur n'a peut être pas compris ce qui risquait - entr'autres -

    de ne pas l'aider.

    Car ce gentil petit biquet (à ma grande surprise, serais-je crédule ?)

    appartient à des gens du cirque.

    Le Monsieur a ajouté avec insistance, à ma remarque polie,

    "oui, c'est ce que nous sommes, des gens du cirque".

    C'est apparemment toute sa vie !

    Je me demandais si la petite taille de ce gentil petit biquet

    était due à son âge ou à son espèce.

    En fait il s'agit d'une sorte de petits biquets qui en effet restent "petits" biquets.

     

    Ces petits animaux ne ressemblent pas vraiment aux chèvres des fermes.

    D'où viennent-ils ? Cette espèce est elle répandue en France ?

    Où les trouve-t-on ? Chez qui en dehors des gens du cirque ?

     

    Je n'ai pu acheter aucun bonbon

    car je ne connais personne pouvant croquer trois paquets de bonbons, même naturels,

    et par ailleurs, je n'avais plus de monnaie sur moi,

    L'histoire s'est vite terminée là !

     

    J'ai quand même aimé cette rencontre, devenue si rare,

    mais c'est vrai aussi que j'ai réfléchi davantage que les autres années !

     

     

     

     

    Une rencontre ....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Cette nuit est la nuit de la lecture !

     

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

     

     

    Au programme :

    - retrouver le chemin des médiathèques,

    - lire ou écouter des textes lus  (par des comédiens ou écrivains ?)

    Il est annoncé une nuit avec des activités ludiques, festives,

    pour redonner le goût de la lecture,

    et (je suppose) du livre un peu délaissé au profit du e.book ;

    bien que, contrairement à ce que l'on pourrait supposer,

    jusqu'à présent LE LIVRE PAPIER est toujours le favori !

    Ce dont je me réjouis.

    Il y a une telle dimension au livre papier, une "personnalité", un historique ......

     

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

      

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

     

     

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

     

     

     

     

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

     

     

    PS. Un très bon partage avec Bernard PIVOT hier soir, sur la lecture, l'orthographe, le français .....

    C'est bon d'entendre enfin de ces moments de qualité (trop rares).

     

     

    un petit piège pour féminiser à tout prix notre belle langue :

    Comment va t on s'adresser à une Avocate ?

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    D'abord un brin de littérature d'un grand écrivain

     

    Gavroche, archétype du gamin de Paris

     

    « Paris a un enfant et la forêt a un oiseau ;

    l'oiseau s'appelle le moineau ; l'enfant s'appelle le gamin.

     

    Accouplez ces deux idées qui contiennent,

    l'une toute la fournaise, l'autre toute l'aurore,

    choquez ces étincelles, Paris, l'enfance ;

    il en jaillit un petit être.


    Ce petit être est joyeux. Il ne mange pas tous les jours

    et il va au spectacle, si bon lui semble, tous les soirs.

    Il n'a pas de chemise sur le corps, pas de souliers aux pieds, pas de toit sur la tête ;

    il est comme les mouches du ciel qui n'ont rien de tout cela.

    Il a de sept à treize ans, vit par bandes, bat le pavé, loge en plein air,

    porte un vieux pantalon de son père qui lui descend plus bas que les talons,

    un vieux chapeau de quelque autre père qui lui descend plus bas que les oreilles,

    une seule bretelle en lisière jaune, court, guette, quête, perd le temps,

    culotte des pipes, jure comme un damné, hante les cabarets,

    connaît des voleurs, tutoie des filles, parle argot, chante des chansons obscènes,

    et n'a rien de mauvais dans le cœur.

    C'est qu'il a dans l'âme une perle, l'innocence,

    et les perles ne se dissolvent pas dans la boue.

    Tant que l'homme est enfant, Dieu veut qu'il soit innocent.

     

     

    Si l'on demandait à la grande et énorme ville : Qu'est-ce que c'est que cela ?

    elle répondrait : C'est mon petit. »

     

     

    — Victor Hugo, Les Misérables

    (Tome III. Marius – Livre Premier : Paris étudié dans son atome – Chapitre 1.

     

    Puis quelques années plus tard :

     

     

     

    Et spécialement "attachés" à la butte Montmartre,

     

    Un brin d'Histoire d'un personnage type de Paris .... à travers les années ....

     

    Petit Poulbot (du nom du peintre qui les "a mis à l'honneur")

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                  

     


    5 commentaires
  •  

    Devinez .... non non ce n'est pas un gâteau .... bien que ce soit une ville où les pâtisseries ......

    mais

    une agréable escapade à Vienne

    (sans sortir de chez moi, même s'il s'agit de l'une des villes

    que je regrette ne pas avoir visitée "pour de vrai" comme diraient les petits enfants).

     

    Et le temps d'un magnifique concert, et de quelques pas de danse !

     

     

    (seulement un extrait ... car je doute, même si vous aimez, que vous regardiez une vidéo de plus d'1 h !)

     

    Cette année, nous avons eu une autre agréable surprise :

    Une charmante jeune femme a joué merveilleusement un agréable morceau à la cithare !

    (dommage pas de video la montrant, à moins de regarder la video du concert entier !)

      

    Que cela fait du bien !

     

     

    A défaut de video extraite du concert du nouvel an à Vienne, montrant

    cette joueuse de cithare,

     

    je vous propose de regarder une jeune joueuse de cithare, probable future artiste,

    également très agréable à écouter.

     

     

     

     

    Mon "délice" du Jour de l'An .....

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    Ils ont été des rois, plein de parures clinquantes ; petits ou grands, voire immenses,

    certains dans le coin d'une vitrine, ou dans un foyer, chez une famille, dans une maison de retraite

    apportant quelques moments de gaieté,

    ou trônant sur une grand'place célèbre, ou encore bien en vue dans un palais,

    Oh ils étaient magnifiques, même le plus petit,

    décoré avec amour, ou avec joie si des enfants y participaient,

    Eh oui, il a été chanté, on lui a mis des tas de cadeaux au pied,

     

     

    Qu'ils beaux tout décorés .....

    oui mais voilà 

    - à l'exception de ceux qui ont gardé leur racine et seront replantés

    dans le jardin de la maison qu'ils ont décorés, et qui auront la chance de grandir,

    et parfois de devenir des sapins magnifiques retrouvant une autre splendeur -

    cela n'a pas duré bien longtemps. 

      

    De la gloire éphémère ..... 

     

    et depuis quelques jours, voici sur nos trottoirs :

      

     

    De la gloire éphémère .....

     

     

    peut être à méditer !?

     

    M. de La Fontaine en aurait fait une de ses fables ?

    ou encore Ronsard ... dans une de ses belles lettres,

    comme la "lettre à Cassandre".

     

     

    De la gloire éphémère .....

     

     

     

     

     

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires