•  

     

    Ben voilà le rush vers le sud-ouest et le sud-est

    s'est bien passé comme prévu, quasi pare-choc contre pare-choc pendant des kms et des kms,

    cela depuis hier déjà ….

    Enfin ce devrait être plus calme demain.

     

    Autrement dit (exception faite de vacanciers venus de Pays du Nord, ou de l'Est)

    LES RER et METROS PARISIENS

    comme chaque année,

    Assurent leur transhumance

    Vers les plages de l'Atlantique,

    et plus encore de la Méditerranée.

    J'ai entendu parler du Roussillon, parmi les lieux préférés cette année,

    ainsi que l'Aude …..

     

    Mais bien sûr pas seulement ! rassurez-vous !

     

    Fait est que bientôt il sera bcp plus agréable de circuler dans Paris,

    et d'utiliser métro et RER !

     

    Bon j'ai l'air de plaisanter …. mais je compatis, si vous habitez les régions concernées,

    PERSONNELLEMENT JE N'AI JAMAIS COMPRIS NI AIME

    RETROUVER SUR UNE PLAGE LA MEME AMBIANCE QUE DANS LE RER !

    Allongés drap de plage contre drap de plage,

    ou excepté la serviette ….. dans la mer ou l'océan.

     

    Ah, j'entends à l'instant le témoignage d'une jeune femme partant en vacances …..

    à PERPIGNAN ….. avec ses 3 LAPINS, qu'elle emmènent partout, et qui sont très sages,

    bien habitués qu'ils sont ! Sagement, elle faisait une pause avant de continuer sa route !!!

    Dommage, on a vu la dame, mais pas les lapins !

     

     

     

    Va et vient ....

     

    pour apprendre la patience ….

    mais après, la récompense !

    enfin si l'on aime retrouver autant de monde qu'à PARIS !

     

     

     

    Va et vient ....

     

     

    Va et vient ....

     

     

     

     

    Va et vient ....

     

    Au moins la Dame aux 3 lapins n'abandonne pas ses petits amis, elle,

    lorsqu'elle part en vacances !!!

     

    NON A L'ABANDON ! 

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Toujours un vacarme (les pauvres ouvriers comment peuvent-ils résister), terrible,

    et des travaux qui peuvent interroger.

    En tous cas, comme vous l'avez vu, on a "arraché" les buissons verdoyants, les fleurs, etc

    et cassé les massifs qui égayaient notre trottoir.

    L'an dernier, finalement, j'avais été rassurée, car ils en ont remis d'autres,

    mais là ce n'est pas le même cas …..

     

    Réduction du nombre de massifs, et de leur surface.

    Personne ne s'en occupe pour le moment.

    Toute l'occupation consiste à casser, casser le trottoir …..

    Que vont-ils en faire ?

    Le magasin d'alimentation à enseigne connue aurait il fini par gagner ?

    Peut-être le restaurant quelques mètres avant, pourra t il élargir sa terrasse

    (cela s'est déjà fait dans le centre !!!)

    ou alors, ce qui prospère pas mal dans notre ville, depuis qq temps :

    ils vont nous installer un parc pour les deux roues (vélos et motos),

    ou plutôt agrandir celui qui existe depuis cet hiver à l'angle de deux rues,

    proche du restaurant sous nos fenêtres, et de l'autre resto qui doit porter des repas à domicile ….

     

    ce qui n'empêche pas certaines motos de se ranger sur les trottoirs carrément, et gratis.

    Il y a qq mois ils ont installé à qq mètres une station d'autolibs.

    Ils ont même rajouté deux ou trois places supplémentaires.

    Pas de chance : Autolib Fini !

     

    Notre ville que l'on nous dit embellir, se pare de plus en plus de parkings en tous genres.

    Bientôt peut être aussi pour les trottinettes.

    j'en ai entendu parler pour Paris, (je crois), était-ce sérieux ?

    Plus rien ne m'étonne.

     

    Les "espaces verts" rétrécissent .....

     

    Apparemment ce ne sont pas les ouvriers à la pause déjeuner,

    mais des "habitués" qui passent un "moment" là à discuter, pour peu que l'on soit mardi,

    car ils ont une adresse où il leur est servi un repas, et où ils peuvent se retrouver,

    dans une rue assez proche,

    Le soir aussi d'autres retrouvailles, souvent plus jeunes, et plus bruyantes,

    parfois ça rit, parfois ça se chamaille ! une fois j'ai entendu une jeune fille pleurer,

    et je me suis demandée s'il fallait appeler du secours.

    Elle se calmait, puis ça repartait plus fort ….

    Au moment où j'allais appeler ….. elle est partie, apaisée, ….. apparemment avec un copain.

     

    Mais l'autre soir, un ou des voisin(s) ont appelé de l'aide pour

    tapage nocturne. Cette fois ces MM se sont dérangés. Ce n'était plus les pétards tellement bruyants

    de la fiesta de la coupe du monde de foot !

     

    Le quartier a changé depuis quelque temps.

    Pourtant il y a maintenant ce magasin d'alimentation fort appréciable,

    même je le reconnais, pour moi, lorsque je ne peux me rendre dans le plein centre.

     

    Par contre plusieurs commerces ne tiennent pas. Ils s'installent puis restent peu de temps.

    Long moment avant qu'un autre se réinstalle.

    Enfin un autre arrive ! Idem.

     

    Dur dur depuis quelque temps, les commerces changent beaucoup,

    malheureusement remplacés parfois par des commerces plus chers ;

    or si ceux qui vendaient moins cher ne résistent pas,

    comment les commerces de luxe peuvent résister ?

    Et plus difficile pour nous aussi, selon qui nous sommes, et surtout quelle est notre bourse ?

    Bcp de locaux commerciaux même restent inoccupés pendant assez longtemps.

     

    Pourtant ville appréciée, limitrophe de Paris sur deux côtés …..

    Je pouvais y aller à pied …… avant mon mal de dos ……

     

     

    Les "espaces verts" rétrécissent .....

     


    1 commentaire
  •  

    (cela "résonne" un peu comme un titre de chanson, sauf que …. )

     

    POURQUOI est-il si difficile de se comprendre ?

    même entre personnes qui se connaissent,

    voire qui se sont rendu des services par le passé ?

    peut-être est-ce une des raisons qui fait la difficulté de "trouver"

    et "d'être soi-même" un ou une amie.

    Tout à l'heure une Dame d'un an mon aînée, grande voyageuse,

    et habitant en Province, que j'ai bien connue mais que je vois moins

    depuis que nous sommes ici, Stella et moi,

    me téléphone gentiment :

    - elle me demande si tout va bien.

    Je passe des détails disons qu'elle "me connaît bien".

    Un peu embarrassée, je réponds seulement que "Stella est très malade".

    Je lui ai même dit le nom de la maladie.

    Clac ! Je m'attendais à une réponse un peu passe partout ….

    Mais : pas de détails :

    "Il faut la faire piquer !"

    c'est la solution.

    Ma belle-fille ne veut pas d'animal dans un appartement …. etc etc etc ….

    Ce à quoi je m'efforce de répondre sans trop élever la voix,

    car je connais très très bien sa belle-fille, et m'entends plutôt bien avec elle.

    Elle travaille beaucoup, est mariée,

    et a deux grands enfants dont une majeure maintenant.

    Aucune comparaison.

    Que de difficultés pour faire comprendre les différences de situation,

    lesquelles font que l'on ne vit pas forcément de la même façon,

    et aussi que l'on peut aimer un petit compagnon, une petite compagne,

    qui nous a tant apporté, alors même que souvent,

    pour certains même trop souvent, les humains les délaissaient.

    Pourquoi donc maintenant n'y a t il plus que l'argent qui compte,

    le plaisir (bien sûr il faut de la joie !)

    mais Stella

    comme tous les compagnons que vous connaissez

    ou peut-être vous mêmes avez chez vous,

    nous apportent de la joie, de la tendresse,

    même si parfois bien sûr ils nous donnent des soucis, mais les humains aussi,

    et même les voyages, le train de vie donnent aussi des soucis.

     

    Bon j'ai voulu vite tourner la page, en disant toutefois ce que je viens d'expliquer,

    et puis que Stella n'était pas encore à ce point

    (et j'espère que nous avons encore du temps devant nous,

    malgré le diagnostic de la vétérinaire …. m'efforçant de suivre vos conseils

    et me souvenant aussi du déjà vécu avec mes précédentes minettes !)

     

    Page tournée.

     

    Mais la suivante - heureusement moins triste - se voulait très gentille

    puisque me proposant un séjour en août chez elle.

    Je suppose que trop occupée par ses voyages et autres loisirs très prenants,

    elle a oublié.

    Mais cela fait plusieurs fois que je ne peux plus voyager

    pour des raisons de santé.

    (pardon de ne pas m'étendre sur le sujet, car chacun a ses problèmes bien sûr,

    donc inutiles de vous en ajouter avec les miens ! e

    n plus le sujet de ce billet

    n'étant pas de me raconter et me faire plaindre

     

    MAIS de POSER et REPOSER sans cesse cette question

    POURQUOI POURQUOI est-il si difficile de se faire comprendre,

    sans que "l'autre" personne pense que c'est de la mauvaise volonté,

    du laxisme, du "je ne sais quoi" ?

     

    Et de nouveau cette question qui me taraude par moments,

    je ne me la pose pas UNIQUEMENT POUR MOI mais pour

    TANT DE PERSONNES DANS UN CAS IDENTIQUE.

     

     

     

     

    BON DIMANCHE !

     

    Mais dîtes moi donc pourquoi .....

     

     

     

     

    PS. J'ai changé la vidéo. Je sais avoir déjà mis celle ci …. mais je ne m'en lasse pas, d'autant qu'elle me rappelle de bons souvenirs ! 

     

     

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    et un peu fatiguée notamment par foot par ci foot par là

    sans compter tour de France etc ….

     

    (pardon pour les amateurs de foot !)

     

    Je fais un petit effort quand même  …..

     

    Pour vous souhaiter 

    (que vous le passiez même très simplement)

     

    Pas très "courageuse" en ce moment ....

     

    WEEK-END SPECIAL AVEC DEUX JOURS FESTIFS

    FETE NATIONALE d'abord,

    puis Finale de la coupe du monde de Foot (alors là sera-t-elle festive ou …. pas vraiment !

     

     

    OU PEUT ETRE MEME

     

    Pas très "courageuse" en ce moment ....

     

     

     

     

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    Pourtant je n'en suis pas à ma première année de divers bénévolats,

    notamment accompagnement scolaire et cours de français à des personnes qui s'inscrivent (donc ils viennent volontairement !) pour apprendre notre langue.

    Mais spécialement ces jours ci et ce soir on en met une couche de plus !

     

    Mais que faut-il faire quand un ado qui finit par reconnaître qu'il s'est laissé aller ou,

    pour reprendre ses termes,

    "n'a rien foutu depuis deux années scolaires et demi",

    tout content d'avoir pu malgré tout, grâce à qq coup de chance,

    passer en classe supérieure,

    (il est actuellement ds un lycée professionnel,

    certes section légèrement différente de la normale,

    mais il est très capable …..

    juste besoin de qq efforts, et ne pas se laisser entraîner avec certain copain par exemple).

     

    MAIS CE QUI ME DEPASSE, ME DECOURAGE TRES FORT

    (cela tombe bien, malheureusement pour des incidents beaucoup plus graves, mais enfin certains,

    y compris des profs, osent ne plus cacher sous un langage alambiqué, sous entendu …..

    les vraies causes des chutes de niveau de bcp de nos étudiants.

    et hélas cela ne se révèle que trop vrai et de plus en plus !

    Combien de promenades, parfois la maman ne saît pas où et avec qui il est,

    le papa est très cool ….. coule …. coule ….

    et la grand'mère - pourtant ancien prof de fac - les entraîne (le Papa qui est son fils) et lui,

    faire une voire deux croisières par an, au moment des "petites vacances".

    J'avoue être plutôt sévère envers ces jeunes (et les parents sauf que souvent on ne

    peut hélas tout dire, surtout s'il s'agit d'amis, et même d'autres, car certains ne veulent pas

    accepter que l'on dise que leur enfant ne travaille pas, ou s'ils acceptent et "sermonnent"

    le gamin ou la gamine, cela tombe parfois à côté, puis les jeunes cachent leurs divers

    papiers, parfois même devant être signés par les parents,

    et se braquent contre nous, nous faisant attraper une tête comme une citrouille).

    Plusieurs ont trouvé un système qu'ils pensent que je ne connais pas,

    mais pas de chance je le connais … et bien d'autres, car ils sont super inventifs !

    Il y a un TRUC : faire avancer la pendule …. sans pour autant travailler.

    Ce qui compte c'est que le temps tourne et qu'arrive l'heure de rentrer à la maison?

    Il faut alors sans cesse revenir à l'exercice entrepris, mais ils donnent volontairement,

    des réponses complètement nulles, alors qu'ils connaissent parfaitement le travail en question.

     

    D'autres n'hésitent pas à quitter l'école, le lycée, quelques jours avant la date prévue pour les vacances,

    et reviennent un ou plusieurs jours après la rentrée,

    bien entendu avec l'accord des parents, que cela arrange !

    La grand'mère qui change la date de la croisière qui tombait pendant le stage de 2ème année qui

    lui-même était inclus (bonne idée de l'Education Nationale !)

    dans les vacances de février.

     

    Ils ne pensent pas au jour où ils travailleront ! comptant qu'ils trouveront

    dans l'avenir, les mêmes coups de chance que jusqu'à présent ….

     

    Et j'en passe ……

     

    Je suis lasse à force … pourtant c'est ce qu'ils cherchent et c'est pourquoi jusqu'alors je n'ai

    pas lâché.

    Par contre, ce qui met du baume sur mon cœur, c'est lorsqu'une maman ou le papa me répète ce

    qu'il leur a été dit par un ou une prof ou même un jeune ayant lui aussi essayé d'aider :

    Comme par hasard, ils disent quasi mot à mot ce que j'ai constaté moi-même

    (à croire que l'on s'est téléphoné).

    Alors une petite chance pour que les parents - à ce moment là - retiennent …..

    mais hélas après une ou deux petites "leçons" à la maison,

    les frasques recommencent !

     

    Même bénévole .... quand les bras nous en tombent ....

     

    Quant aux cours de français à des étranger,

    certes j'ai eu la chance d'avoir deux ou trois bonnes élèves ces trois dernières années,

    mais l'une est retournée ds son pays et reviendra peut être pour des études en France,

    une autre travaille, une attend un bébé, l'autre déménage et celle qui a "duré un peu plus"

    s'en va au Canada !

    MAIS ENFIN CELA EST LE "POSITIF".

    Cependant quand j'entends ces MM et ces Dames dirent qu'ils vont augmenter l

    es cours d'apprentissage du Français pour les personnes arrivant en France,

    Si seulement ils venaient sur place se rendre compte :

    - Ceux qui viennent une fois, deux ou trois avec un effort !

    - nous sommes plusieurs à être découragés, car sur un groupe d'environ 7 à 8 élèves en

    début ou en cours d'année, en juin s'il en reste 3, c'est magnifique.

    Et plusieurs nous avouent sans problème, qu'ils parlent français seulement pendant le cours,

    mais à la maison leur langue natale ; au travail souvent ils retrouvent leur langue aussi,

    Et le summun : un Français né dans la région parisienne parlant anglais avec son épouse,

    car celle ci trouve le français trop difficile, et venant d'un lointain pays oriental, utilise le plus l'anglais.

    Une autre, jeune fille gardant un bébé, venant de l'Est, et connaissant bien l'anglais,

    parle anglais avec ses patrons (français), et même pour acheter son pain,

    car la boulangère lui parle en anglais.

    Quant à plein d'autres anecdotes que ces MM et Dames

    qui ont des solutions miracles à proposer, comme si elles n'existaient pas déjà,

    ô oui, s'ils venaient sur place au lieu de cogiter dans leur bureau.

    Et les élèves qui se font pleurer …..

    d'autres qui vous disent - estimant qu'on ne s'occupe pas assez d'eux

    (mais il faut bien s'occuper des autres aussi !)

    qu'ils se débrouillent bien entre eux et donc parler français pas très utile.

     

    Même bénévole .... quand les bras nous en tombent ....

     

    Bien des joies les bénévolats (et j'en ai connus de diverses sortes).

    Maintenant je ne peux plus en faire autant, mais ces deux là me tiennent encore à cœur.

    J'avoue cependant que, pour la première année, je suis "contente" de cette pause.

     

    peut-être aussi parce je suis soucieuse au sujet de STELLA,

    Certes,

    Mais sincèrement quand même, ce laxisme, ce mot n'est même plus assez fort,

    Que feront ces jeunes quand ils auront à faire face eux-mêmes,

    à leur propre existence …. O ils ont des solutions (mais rêvent tout éveillés, bien que disant

    "c'est ça la vie !")

     

    Eh oui que voulez-vous je suis ringarde !!!

    Certain(e)s me diraient jalouse de ne plus être jeune comme eux !

    O non ! Car il y eu des joies certes, mais de grandes épreuves, alors non.

    Par contre, je reconnais que lorsque j'avais 14 ans j'avais des tas de beaux principes,

    et étais très timide !

    Eh bien la vie nous bouscule, nous forme, et même des échecs, nous apprennent à grandir,

    parfois au travers de larmes, à tirer du positif du négatif et …. à mieux comprendre les autres !

     

     

    Même bénévole .... quand les bras nous en tombent ....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires