•  

     

    Dimanche des Rameaux particulier ... coïncidence avec la semaine sainte chrétienne ...

     

    Cette année le dimanche des Rameaux et le début de la semaine sainte chrétienne,

    à la "coloration" spéciale !

    L'AMOUR PLUS FORT QUE LA HAINE !

    Mis en œuvre jusqu'au bout !

     

    Puisse l'offrande de ce Gendarme Héroïque,

    marquer un tournant décisif

    nous réveiller de notre torpeur, de notre laxisme, y compris dans les gestes du quotidien,

     

    UNE IMAGE POSITIVE

     

    Qui soit comme un ressort ..... pour revenir aux vraies valeurs,

    qu'on arrête de marcher sur la tête,

    que l'on redonne leur vrai sens aux mots !

     

    Encore une fois : donner sa vie, c'est aussi (et heureusement, il y a de nombreuses personnes, croyantes ou pas,

    qui le font dans le silence tous les jours, en France et de par le monde), donner de son temps,

    donner de l'amour, de l'affection, de l'amitié, prêter une oreille attentive .....

    quantité d'actes sans fin ..... lorsque l'on veut.

     

    Dommage : dans tous les dialogues, et analyses que j'entends,

    à l'exception d'une phrase ou deux, lors du rappel de la cérémonie de ce matin,

    on explique tout par la psychologie, par ceci, cela ....

    mais personne ne parle de la foi chrétienne de ce HEROS. Et pourtant !

    certes nous sommes dans un pays laïc !

    et alors ? on sait bien parler de l'Eglise quand elle commet des erreurs !

     

    La psychologie peut expliquer beaucoup de choses, le milieu social, souvent cité (pourtant

    par le passé beaucoup d'entre nous ont connu de grosses difficultés, et n'ont pas mal tournés

    pour autant), alors que plusieurs milieux sont divers, les études également.

    Par contre un grand point commun il me semble : le jeune âge et même le très jeune âge.

     

    Dimanche des Rameaux particulier ... coïncidence avec la semaine sainte chrétienne ...

     

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    Voici revenue en effet le temps du Salon du Livre de Paris !

     

     

    Après l'agriculture ... la culture de l'esprit ... salon après salon

     

    Pendant des années, j'ai eu un grand plaisir à arpenter ses allées, pour mon travail,

    mais aussi j'avoue avec un grand intérêt !

    Aller de stand en stand, chercher les ouvrages qui nous intéressent, en découvrir,

    mais aussi essayer de repérer ceux que l'on souhaite rencontrer

    notamment pour une émission, rencontre souvent riche et belles rencontres.

     

    Par contre aïe les pieds .... combien de kms ? curieuse de savoir.

    Je n'y pensais pas alors, excepté mes pieds qui me disaient "il est l'heure de rentrer",

    surtout que la Porte de Versailles, n'est pas tout près de la Gare du Nord,

    qui était alors la gare de ma banlieue !

    Mais avec une belle et intéressante "récolte" à la fois (indissociables) pour le travail

    et pour mon propre intérêt, la lecture que j'ai toujours aimée et qui m'a tant apporté.

    (romans lorsque j'étais jeune, puis plus tard psychologie, spiritualité, faits de société, biographies etc ...)

     

    Que de souvenirs !

     

     

    Après l'agriculture ... la culture de l'esprit ... salon après salon

     

     

    Bonne lecture !

     

     

     

    Après l'agriculture ... la culture de l'esprit ... salon après salon

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    évolue ... euh !

    Vous allez me dire que vous le saviez déjà !

    On en a assez entendu parler.

    J'espère que les voix de personnes sages et très savantes en la matière

    (par ex. Bernard Pivot ... et les Académiciens) va finir par l'emporter,

    même si bien sûr au long des âges le Français a évolué ....

    Mais ne s'était pas enlaidi jusqu'alors sauf sur les sms

    ou ds les cours de récréation !!!

    Heureusement on parle moins de cette grammaire fofolle

    tout ça pour que le masculin

    ne l'emporte plus sur le féminin !

     

    Eh bien j'ai été surprise l'autre jour en entendant un nouveau mot :

    Il y a eu Monsieur le Maire

    puis Madame le Maire (c'est le cas chez nous,

    apparemment choisie par elle à son début de mandat)

    et enfin Madame LA Maire .... de PARIS (par exemple).

     

    Oui mais voilà ça n'a pas suffit, car voici maintenant :

    Madame la MAIRESSE !

     

    Il y a quelques années, on avait commencé à appeler

    les médecins femmes : doctoresses.

    Puis au bout de qq temps on a arrêté et opté pour :

    Madame le Docteur.

    (et Docteur lorsqu'on la rencontre)

     

    Personnellement, je n'ai jamais senti, là, un signe de supériorité du masculin sur le féminin.

    l'égalité se trouve ailleurs et notamment d'abord dans le domaine du Droit, et du respect.

     

    Tout comme on parle beaucoup depuis des semaines,

    et une loi est en préparation, du harcèlement de rue ....

    Il va falloir beaucoup beaucoup de policiers ?

    MAIS

    pourquoi ne pas livrer bataille contre le HARCELEMENT

    dans les ECOLES, les LYCEES, COLLEGES etc. ...

    et sur les réseaux sociaux.

    Cela produit tant de souffrances, allant même jusqu'à

    rendre malade celui ou celle qui en est victime,

    et même HELAS parfois PIRE,

    laissant des parents (qui n'avaient pas vu venir ?) dans les larmes.

     

     

    Notre langue évolue ...

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Le froid revient mais plus fort .....

     

    ET que faire pour tant de gens qui n'auront pas de toit pour dormir !

    J'en connais qui logent dans l'un des bois de Paris.

    Lorsque je travaillais de nuit dans un quartier proche des grands magasins,

    ma chef et moi, sur notre chemin, en sortant du métro,

    nous en trouvions régulièrement, parfois faisant un brin de causette avec certains

    qui restaient là pendant un certain temps, devant les portes d'une société ou une banque.

    Si l'une de nous passait un peu plus tard qu'à l'ordinaire,

    cela nous faisait plaisir de voir que toute une organisation (disons)

    s'était mise en place autour d'eux, pour services divers,

    et notamment leur apporter une bonne soupe quand il commençait à faire frais.

    J'ai admiré ces gens, qui dans l'ombre, sans qu'on parle d'eux, venaient les uns et les autres,

    apporter une aide différente et complémentaire à ces personnes.

     

    N'empêche qu'il restait le problème de coucher dehors ...

    surtout dès l'automne, alors que dire pendant les nuits d'hiver ?

    Malgré les cartons avec lesquels ils se protégeaient ...

     

    Du fait que nous travaillions dans une radio fm pour une émission de nuit en direct,

    il est arrivé que - voyant de la lumière - des personnes fassent appel à nous,

    et, malgré notre travail, je vous assure que nous faisions tout ce que nous pouvions,

    hélas sans résultat la plupart du temps !

    Je me souviens spécialement d'une nuit où nous avons cherché

    parmi les associations connues et même parmi des plus petites de nos connaissances.

    C'est dur et bien que plusieurs, nous étions très peinées.

    Enfin nous avons trouvé une place dans un hébergement

    (plus nombreux pour les hommes du moins à cette époque),

    mais par chance cette place pouvait accueillir cette dame ;

    seulement elle avait un garçonnet d'une dizaine d'années,

    et il fallait qu'elle accepte que lui, dorme du côté des hommes ! Ce que bien sûr elle n'a pas accepté.

     

    Imaginez notre réaction, appuyant côté de l'association qui acceptait de la loger,

    pour que l'enfant soit acceptée aussi mais rien à faire.

    Finalement, le relai a été pris par un prêtre connu de la radio et qui s'occupait de caritatif .....

    Quelle nuit ! et il y avait les jours suivants .....

    nous n'avons pas su car elle a quitté Paris apparemment le lendemain .....

     

    Le froid revient mais plus fort .....

     

    Ces jours derniers j'ai entendu des journalistes rappeler l'hiver 1954

    et le rôle qu'avait joué l'Abbé PIERRE,

     

    Il s'était passé un élan formidable.

    Je me souviens de petites résidences de maisonnettes bâties sous le nom de "cités de l'abbé Pierre"

    ou encore "cités d'urgence" (simples mais très acceptables)

    qui ont surgi dans différentes villes, et qui ont fait le bonheur de plusieurs familles.

     

     

    La réaction des journalistes qui évoquaient le souvenir de cet appel lors de l'hiver 54

    dire : "Comment en est-on encore là ?"

     

     

    Ils signalent 3000 personnes dormant dans la rue ces soirs ci à PARIS !

     

    Ils sont sans cesse plus nombreux

    malgré que certains ont quand même pu trouver un logement !

    D'autres se retrouvent SDF, suite à des "accidents" de la vie

    dont séparation/divorce, chômage,

    et tout ce que cela entraîne : les enfants que l'on ne peut plus voir,

    éloignement de la famille, des soit disant amis, chagrin, sentiment de honte, d'humiliation ....

    Et s'ils finissent par retrouver un travail, leur salaire ne permet pas de payer un loyer,

    et pas de répondants ...

     

    Problème quasi sans fin ! Terrible !

     

    SANS COMPTER TOUS CEUX QUI SONT INSCRITS

    DEPUIS DES ANNEES SUR LES LISTES d'ATTENTE DE LOGEMENT !

     

    PS. Peut-être aussi que les changements survenus de la société "moderne"

    n'a pas arrangé les choses : Davantage de couples vivent, chacun dans son logement,

    les séparations et divorces.

    Les jeunes s'installaient chez eux (comme on dit) peut être un peu plus tard - certes il y a la co-location qui est une bonne solution je pense.

    Par contre, maintenant plusieurs qui rencontrent de gros problèmes,

    peuvent retourner chez leurs parents, a

    lors qu'il y a quelques années ce n'était pas possible, beaucoup ayant déjà perdu leurs parents,

    ou autres raisons.

    Les grands parents lorsqu'on avait la chance de les avoir, vivaient chez l'un de leurs enfants.

     

    CE PROBLEME POURRA T IL UN JOUR ETRE RESOLU ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Cette nuit est la nuit de la lecture !

     

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

     

     

    Au programme :

    - retrouver le chemin des médiathèques,

    - lire ou écouter des textes lus  (par des comédiens ou écrivains ?)

    Il est annoncé une nuit avec des activités ludiques, festives,

    pour redonner le goût de la lecture,

    et (je suppose) du livre un peu délaissé au profit du e.book ;

    bien que, contrairement à ce que l'on pourrait supposer,

    jusqu'à présent LE LIVRE PAPIER est toujours le favori !

    Ce dont je me réjouis.

    Il y a une telle dimension au livre papier, une "personnalité", un historique ......

     

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

      

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

     

     

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

     

     

     

     

    Le saviez-vous ? Est-ce assez connu ?

     

     

    PS. Un très bon partage avec Bernard PIVOT hier soir, sur la lecture, l'orthographe, le français .....

    C'est bon d'entendre enfin de ces moments de qualité (trop rares).

     

     

    un petit piège pour féminiser à tout prix notre belle langue :

    Comment va t on s'adresser à une Avocate ?

     

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique